Developers Conference 2017 : ce que je retiens de la dernière journée

Par défaut

Les Jeudi 30 Mars, Vendredi 31 Mars et Samedi 1er Avril se tenaient à Voila Bagatelle, à l’Ile Maurice,  l’édition 2017  du Developers Conference, le rendez-vous annuel de l’écosystème mauricien des développeurs, geeks, fans et étudiants passionnés par le monde de l’informatique et des nouvelles technologies.  Près de 200 participants ont pu pendant trois jours échanger, avec différents intervenants, sur divers thèmes, du développement web à la programmation de jeux videos en passant par l’intelligence artificielle. Dans cette article, je reviens essentiellement sur la dernière journée de l’évènement.

Pas moins de ………21 conférences pour cette dernière journée…autant dire que le programme était riche. Pour préciser, les conférences se tenaient en parallèles.

9:00 – Arrivée à Voila Bagatelle

Le cadre était pas mal, avec le temps qui était au rendez vous.

2202
2201

L’agenda du jour

9.30 – Premier conf de la journée et ca démarre avec javascript !

Premier hic, une conference sur la conception de jeux avec …javascript et Angular 2 qui se tiennent en meme temps. Hmm…Angular 2, je voulais y aller…comme google a depuis déjà passée à 4 et que ca fait quelques temps que je me suis déjà familiarisé avec le framework, je me disais que ca valait mieux la peine que j’assiste au conf javascript sur la conception de jeux, présentée par Akasha Rojee, bien que n’étant pas un concepteur de jeux ( ce qui va peut etre changé…;)

Donc, cette première conférence parlait de l’avantage qu’offre un langage ’simple’ et flexible comme javascript dans le développement de jeux, avec une petite demo à l’appui. La présentatrice a ensuite décrié les étapes dans la conception d’un jeu 2D avec l’aide de phaser. Avec au commencement, dessiner les objets, les faire bouger, créer des évènements liés par examples au collisions avec d’autres objets, ensuite controller ces objets avec la souris et le clavier.

javascript2D
Screen Shot 2017-04-01 at 22.37.58.png

Un example que j’ai pu retrouvé en ligne se trouve à la page suivante.

https://developer.mozilla.org/en-US/docs/Games/Tutorials/2D_Breakout_game_pure_JavaScript

Pas mal !, ca m’a donné un coup en rafraichissant ma mémoire sur l’une de mes passions quand je m’étais initialement interressé à l’informatique à la fin des années 90, début 2000….la conception de jeux vidéos !! Les jeux comme Doom 2 ( découvert en 1994 sur un intel 386 ) et ensuite Quake 2, Resident Evil et Commandos. C’était la belle époque des jeux sur PC et Console. Passion qui n’a malheureusement pas été suivie !

10.30 Nginx et les microservices

Ensuite, autre dilemme 😉 3 autres conférences sur 3 thèmes complement différents, mais également intéréssants,  le développement des jeux sur le moteur de jeux UnReal Engine 4, Nginx et les microservices, et une presentation les systèmes intelligents sur ISSL ( Intelligent System Scripting Language ). Pas de bol ! J’ai décidé de rester les pieds sur terre et d’aller assister à la conférence donnée par Ish Sookun sur Nginx et les microservicesEn effet, comme je développe sur .NET Core, et que j’ai vu que le serveur Nginx avait le vent en poupe, j’ai décidé d’en savoir un peu plus sur l’hébergement d’application .net core sur ce serveur. Le présentateur a passé sur les différentes étapes, de l’installation, au lancement en passant par la configuration sur OpenSuse.

nginxish

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, selon wikipedia, les microservices sont un style d’architecture logicielle à partir duquel un ensemble complexe d’applications est décomposé en plusieurs processus indépendants et faiblement couplés, souvent spécialisés dans une seule tâche. Les processus indépendants communiquent les uns avec les autres en utilisant des API langage-agnostiques.

Pour schématiser un peu ce concept, une petite ’comparaison’ vite fait entre un architecture de services classique et l’architecture avec les microservices.

microservices.png

Ce site très utile, décrit ce concept, et son application sur des gros projets.

La conclusion de cette présentation avait pour but de démontrer l’application des microservices sur un site à haut traffic ( pour le contexte mauricien ) comme lexpress.mu.

Screen Shot 2017-04-02 at 00.25.54

11.30 – SQL Server sur Linux

Cas pratique encore une fois encore. Etant moi meme un utilisateur de Sql Server dans le monde professionnel, j’ai décidé d’aller jeter un petit coup d’oeil à cette presentation presentée par Jochen kirstätter, le fondateur de MSCC, le groupe local des developpeurs, dont j’en suis moi meme membre depuis bientot 3 ans maintenant, et organisateur de l’évenement.

L’explosion sur le marché des bases de données, avec l’arrivé de nouveau acteurs  a conduit tout naturellement Microsoft à faire l’inimaginable! Oui vous ne revez pas….SQL Server sur Linux !!

Microsoft a pour la première fois décidé de déployer l’un de ces produits phares, destinés aux servers, sur une plateforme autre que Windows Server. Maintenant, je pense que Linux sera considéré par Microsoft comme contribuant aux succès futures et à la survie de l’entreprise dans les 10 prochaines années du moins !

13.30 – Le role de la psychologie dans le design et la communication

Petit coup de coeur pour cette présentation par Nirvan (Tejas) Pagooah.

Screen Shot 2017-04-02 at 01.10.16

La conception front end a toujours été l’une de mes passions !  J’ai toujours appris sur le tas, et de facon intuitive. De meme, J’ai beaucoup suivi l’évolution dans le design des sites et applications mobiles ces 5 dernières années. Ma conclusion, un design doit etre simple et élégant, voire minimaliste. J’étais heureux d’apprendre ( comme je suis bete ) que les designers et les psychologues allemands avaient déjà réfléchi à ca depuis longtemps, au début du 20ème siècle !

Ce concept, né de l’école allemande du Gestaltpsychologie , ou gestaltisme, repose sur le fait selon laquelle les processus de la perception et de la représentation mentale traitent spontanément les phénomènes comme des formes globales, structurées ou non, plutôt que comme l’addition ou la juxtaposition d’éléments simples. (reference)

Compliqué ?? En fait, c’est très simple, si l’on se réfère par example à ces différents representations illustrant parfaitement les critères selon lesquels on peut juger qu’un produit a été bien concu d’un point de vue du design.

gestalt

Nirvan en a profité ensuite pour démontrer la psychologie des couleurs en naviguant sur le site de ……………….Victoria Secrets. Décidémment, j’aurais aimé étudier la psychologie 🙂

nirvanvictoriasecrets

14.30 – Développement d’un jeux 3D multi plateformes avec Unity

Enchainement ensuite avec une présentation sur la plateforme Unity par Nitish Jeebun.

Screen Shot 2017-04-02 at 01.31.45

J’ai beaucoup apprécié cette présentation, notamment due au fait que  je pouvais me retrouver, ….avec du code C# !! En effet, on a eu un peu le melange des genres, c’est à dire, une interface de conception d’un jeux 3D avec le débogage en temps réel sur du code C#.

Le lien suivant donne un peu plus de détails sur cet environment de développement qui est aussi utilisé pour faire de la simulation entre autres.

15.30 – Conclusion de la journée avec les NodeBots

Les Makers Mauriciens sont une communauté en plein essore,…enfin, ca commence enfin à susciter un engouement parmi certains jeunes ( et moins jeunes d’ailleurs ). Malheureusement, les débouchés professionnels n’existent pas vraiment à Maurice. Dommage, car les avancées technologiques dans le domaine, notamment la disponibilité des microcontrolleurs à bas couts comme Arduino et les SDKs permettent de nourrir l’imagination de développeurs qui veulent tout automatiser à travers….internet !

Le présentateur Rahul Thacoor, accompagné de  Dissay Kissoon de Microsoft Student partners, ont fait leur démo et la salle s’est vite remplie, due à l’engouement suscité par ces technologies.

Screen Shot 2017-04-02 at 01.53.10
Screen Shot 2017-04-02 at 01.53.31
Screen Shot 2017-04-02 at 01.54.00

En effet, bien que Arduino soit la référence, le souci que beaucoup de makers ont eu à affaire ( bizarrement ..) est le fait que la programmation sur ces plateformes requiert au moins la connaissance d’un langage de programmation bas niveau, comme le C ou C++. L’avènement des NodeBots a tout changé. Maintenant, vous pouvez écrire un simple programme en javascript et controller l’allumage d’une lumière, par example, à travers internet. Le Raspberry pi peut aussi etre programmé comme un NodeBot. NodeJs connait aussi une très grande application dans ce domaine d’ailleurs.

L’application de messagerie Telegram a aussi été utiliser pour interragir avec la lampe à travers internet

Screen Shot 2017-04-02 at 02.05.18

Les liens suivants vous donneront plus de détails sur les nodebots

http://nodebots.io/

http://johnny-five.io/examples/

Voila, mon bilan de la Developers Conference 2017 ! Rendez vous en 2018 !

Laisser un commentaire